Missions et valeursEau Vive Québec

MISSION

EVQ s'engage à offrir ;

Règlementation de la pratique sportive au Québec ;

Organisation et sanction d'évènements (Festivals, compétitions, formations) ;

Créer des liens entre les différents artisans du milieu et rassembler sous un même organisme tous ces collaborateurs ;

Assure la préservation des rivières, de la qualité de l'eau, des accès aux rivières pour les pratiquants et l'aménagement des berges ;

Connaissances sur les projets de parc d'eau vive et accompagnement au départ de nouveaux projets ;

Lieu démocratique de regroupement des pratiquants et artisans du milieu pouvant permettre les discussions et échanges pour le développement du sport

QUI SOMMES-NOUS ?

Un organisme à but non lucratif

Eau Vive Québec (EVQ) est un organisme à but non lucratif avec pour mission de promouvoir, de soutenir et de développer la pratique de sports d’eau vive, tant récréatives que compétitives, et de défendre les intérêts de ses membres.

De par ses lois constitutives, soit la Loi sur les compagnies du Québec et la loi sur les corporations canadiennes, un organisme à but non lucratif (OBNL) ou un organisme sans but lucratif (OSBL) est avant tout une personne morale. Semblable à ce titre à une compagnie régie par la Loi sur les sociétés par actions du Québec (LSAQ), la seule différence de l’OBNL est qu’elle n’a pas de capital-actions et donc, pas d’actionnaires.

Reconnue en vertu des programmes, règles et normes, issus du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, la Fédération n’a pas comme but la production de profits, mais tout autrement la production d’une richesse collective par l’entremise de sa mission.

L’OSBL est donc exempté de payer de l’impôt sur le capital et de la taxe sur le capital. De plus, plutôt qu’un comité consultatif d’actionnaires, l’organisme est dirigé par un Conseil d’Administration.

Les membres

EVQ compte environ 1800 membres.

Les membres sont des personnes dont l’activité sportive consiste à se déplacer dans une embarcation propulsée par une pagaie double ou simple. Il y a quatre catégories de membres : individuels, collectifs, corporatifs et honoraires.

la procédure à accomplir pour devenir membre est double. L’on peut tout d’abord devenir membre par l’entremise d’un club affilié à EVQ. L’on peut tout autant le faire directement par l’entremise de EVQ en remplissant un formulaire papier ou virtuel disponible sur le site internet de la fédération.

Les délégués

À toute assemblée des membres, chaque membre collectif a droit à un délégué par dix membres en règle, avec un maximum de trois délégués. À toute assemblée des membres, chaque membre corporatif a droit à un seul délégué.

La mission

EVQ a pour mission de promouvoir, de soutenir et de développer la pratique d'activités nautiques non motorisées tant récréatives que compétitives et de défendre les intérêts de ses membres.

Les valeurs

Le respect

Respecter l'environnement de pratique, l'accès aux sites et les adeptes des activités nautiques non motorisées.

L'intégrité

Communiquer avec nos membres et partenaires avec franchise et transparence.

La sécurité

Établir les normes de sécurité et promouvoir une pratique sécuritaire des activités nautiques non motorisées.

La poursuite de l'excellence

Viser l'excellence dans nos programmes de développement de l'élite sportive et d'engagement dans une pratique active pour la vie.

Le plaisir

Promouvoir une pratique plaisante pour tous dans un environnement sain à tous les stades de pratique (débutant à avancé).

Le partenariat

Développer et soutenir des partenariats avec les organismes ayant des buts communs aux nôtres.

Historique de EVQ

Dans les années soixante-dix, il n’y avait qu’une seule Fédération québécoise regroupant le canot et le kayak. Dans les années 70’ le Ministère de l’Éducation, du Loisir et des Sports (MELS) décida de subventionner les aspects du loisir et du sport (olympique) séparément, ce qui causa la séparation de la Fédération en 2 nouvelles associations distinctes : la Fédération du canot et du kayak (de mer) et la Fédération Eau Vive Québec (FEVQ). Cette dernière n'est subventionnée que pour sa composante olympique, le slalom. Par contre, la mission de la Fédération est beaucoup plus large : promouvoir les sports d’eau vive (kayak slalom, kayak freestyle, kayak descente, Stand Up Paddle, Canoë-Polo, Rafting, Kayak récréatif), règlementer la pratique de ces sports, assurer un cadre de formation et défendre les droits de ses membres.

Lors du Championnat du monde de slalom de 1979 au Québec, Eau Vive Québec (EVQ) organisa et dirigea les épreuves de slalom sur le site de CEPAL à Jonquière, qui fut un succès. Depuis, aucun autre événement d’envergure ne fut organisé par la Fédération jusqu’à la tenue du championnat du monde de kayak d’eau vive, le Grand Prix d’Eau Vive 2011.

Ce championnat s’est tenu en 6 étapes pendant 14 jours consécutifs, sur 6 rivières différentes du Québec. Evènement fut un succès grandiose, recevant une visibilité médiatique mondiale et l’appui de l’ensemble de la communauté du kayak, malgré le fait que le championnat n’était pas sanctionné par la Fédération internationale (les sites des étapes étaient beaucoup plus difficiles, et sur des terrains beaucoup moins contrôlés, que lors d’évènements habituels; et la compétition comportait les 3 sports de kayak d’eau vive : le slalom, la descente et le Freestyle).

Suite au championnat, une émission de télévision fut produite qui fut diffusée sur les ondes de RDS (Réseau des Sports). 4 autres émissions de producteurs indépendants ont été filmées et porteront entièrement sur le Grand Prix d’Eau Vive.

EVQ compte environ 1800 membres, mais estime le nombre de pratiquant de kayak d’eau vive au Québec à environ 7000. Le volume d’activités amenées par les sports d’eau vive sous EVQ est d’environ 5000 participant annuellement. La communauté de surfeurs et de pratiquant de Stand-up Paddle ont récemment demandés d’être intégré à notre Fédération, ce qui fut accepté par le conseil d’administration en décembre 2013.

La problématique financière continue d’être récurrente pour EVQ. En manque de membres pratiquants, la Fédération reste contrainte d’opérer ses activités en souffrance de ressources humaines. Depuis les 4 dernières années, la direction et l’administration de EVQ ont beaucoup évolués. Nous croyons concrètement aujourd’hui, qu’en plus des traditionnelles sources de revenus provenant du système institutionnel, notre organisme doit tenter de se positionner plus comme une entreprise d’économie sociale qui vise essentiellement la résolution de problèmes sociaux tout en assurante le succès de sa mission. Ce faisant, dans les prochaines années, nous verrons potentiellement EVQ tenter de s’intégrer dans les sphères sociales en encourageant et développant des projets d’entrepeunership en partenariat avec le public et le privé. Le stade d’Eau-Vive et l’intégration du kayak dans les écoles en sont de bons exemples.

Buts et objectifs

Les principaux objectifs de notre fédération sont, entre autres, de faire progresser notre sport au Québec d’assurer la réglementation de la pratique du sport, de gérer la certification de nos entraîneurs et moniteurs, et d’assurer la régie des événements. Ceci se traduit par des actions à entreprendre (ou à poursuivre) à court, moyen et long terme :

  • Regrouper les pratiquants d'eau vive au Québec;
  • Offrir et organiser des stages de formation et de perfectionnement;
  • Organiser et présenter des compétitions en eau vive de niveaux régional, provincial et international;
  • Défendre les intérêts reliés à la pratique des activités en eau vive.

Nos Principaux Projets

PROJET 1 - Recrutement et rétention du personnel

La direction générale pour le fonctionnement de base de la fédération nécessite un minimum de 2 employés à temps plein. Ensuite, selon l’évolution de la fédération, davantage de ressources humaines seraient à privilégier afin de concrétiser nos objectifs. Pour le moment nous n’avons les ressources financières que pour assurer un poste de mi-temps.

PROJET 2 - Développement du sport

Mise en œuvre du plan de développement de la pratique sportive :

  • Embauche d’un Directeur Technique
  • Création d’outils techniques;
  • Création de programmes scolaires et de sport-études;
  • Formation de moniteurs et de formateurs;
  • Achat d’équipement ;
  • Régie des évènements;
  • Recherche de financement;
  • Leadeurship/accompagnement des clubs.

PROJET 3 – Promotion des sports d’eau vive

  • Embauche d’un agent de communication et webmestre à temps partiel ou contractuel;
  • Création d’une infolettre;
  • Création de capsules vidéo pour la diffusion web et annonces publicitaires;
  • Promotion de la sécurité (formation de sauvetage en eau vive);
  • Plan de communication.

PROJET 4 – Création ou revitalisation de sites d’eau vive à travers le Québec

L’évolution de notre sport surviendra par l’accessibilité à des sites d’eau vive aménagés pour la pratique sécuritaire des sports d’eau vive dans les milieux urbains. Plusieurs sites ont été identifiés pour créer un aménagement propice à la pratique de ces sports; d’autres sont déjà conçus, mais nécessite des améliorations ou modifications majeures afin de les rendre sécuritaire et praticable.

Parmi les sites identifiés nous avons le parc d’eau vive de Valleyfield, le Parc Chauveau (Québec), le site de Beaupré, le site de CEPAL sur la Rivière-aux-Sables à Saguenay, des sites à Sherbrooke, à Granby ainsi qu’à Trois-Rivières, et 2 sites probables dans les Laurentides.

Notre but est d’aller chercher un montant important annuellement afin d’investir dans chacun de ces sites et ainsi revitaliser les emplacements d’eau vive à travers tout le Québec, ce qui favorisera l’accessibilité pour tous.

PROJET 5 – Parc d’eau vive de Montréal

Le projet de Parc d’eau vive de Montréal est l’avenir de notre sport au Québec! La création d’un site semi-artificiel en plein cœur de la ville permettrait l’initiation des sports d’eau vive à un très grand nombre de personnes en accueillant des écoles et camps de jour, ainsi que des groupes de personnes avec besoins particuliers. Ce site permettrait aussi à EVQ d’être enfin financièrement autonome, assurant un revenus annuel majeur avec la gestion du site.

À ce jour une Étude de Faisabilité et une Étude Préliminaire au Plan d’Affaire ont été réalisées, recevant un accueil très favorable de la part de la ville de Montréal et de nombreux partenaires. Nous avons encore beaucoup de chemin à faire afin d’assurer la réalisation du projet qui coûtera environ 25$ millions à construire.

PROJET 6 – Rejoindre un public et des lieux nouveaux pour les sports d’eau-vive

  • Kayak en piscine et en rivière, canoë-Polo, Sécurité en Eau-vive
  • Programme National de Certification des Entraineurs (PNCE)
  • Sports-Études et option eau-vive pour les écoles
  • Camp de jour